La base de données

 
Retour à la liste
Code du travail: rassemblement à Paris contre la réforme
Description Imprimer
 
 
 

Numéro de notice VID1047688_FR

Titre : Code du travail: rassemblement à Paris contre la réforme

Date : 2017-06-27

Genre : Information

Mot clé : Lieux : Paris; FRA
MC : travail; social; Politique; FRANCE; IMAGES; ITV

Résumé
Plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées près de l'Assemblée nationale, mardi, jour de rentrée des nouveaux députés, pour contester la réforme du code du travail engagée par le gouvernement, à l'initiative des syndicats CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef. IMAGES ET SONORES

Séquences
SHOTLIST : PARIS, FRANCE. 27 JUIN 2017SOURCE: AFPTV / F. JEAMMES, D. CANTINIAUXIMAGES : 01:20-Plan large de la manifestation devant les Invalides-Plan moyen de la manifestation-PM de pancartes avec : "l'été ce n'et pas fait pour casser le code du travail"-PM de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF-PM d'élus PCF-PM d'une banderole contre Macron et ses ordonnances-PS de la banderole-PL de Jean-Luc Mélenchon et de députés La France insoumise -PS de Jean-Luc Mélenchon et de députés La France insoumise -PL de la manifestation-PS d'un drapeau de la CGT Crous avec en fond les Invalides-PM de manifestants-PL de François Ruffin en train de vendre son journal Fakir-PM de manifestants avec les Invalides en toile de fond-PS de manifestants avec les Invalides en toile de fond-PL de manifestants avec les Invalides en toile de fondSONORE 1 - Pierre Dharréville, député PCF des Bouches-du-Rhône (homme, français, 20 sec) : "Ca va être une loi qui va encore approfondir le sillon, aggraver ce qui a été fait au printemps dernier avec la loi El-Khomri. Nous savons qu'au mois de janvier dernier, la dernière enquête qui a été faite, montrait qu'il avait encore une majorité pour demander l'abrogation de la loi travail. Là, on veut aller encore plus loin. Donc je ne crois pas que la population de notre pays demande cela, il faut entendre la réalité sociale."SONORE 2 - Eric Coquerel député LFI de la Seine-Saint-Denis (homme, français, 23 sec) : "Il n'y a pas de majorité pour démanteler le code du travail qui a été acquis depuis un siècle, pour l'inversion des normes, pour la sécurisation des licenciements, pour permettre de réduire la représentation du personnel, pour créer des CDI de projet qui sont du travail à la tâche. Tout ça, c'est quelque chose contre lesquels les Français se sont opposés à la loi travail, il a fallu le 49.3 je vous le rappelle pour l'imposer et je pense que l'état d'esprit du pays, c'est le même." SONORE 3 - François Ruffin, député LFI de la Somme (homme, français, 22 sec) : "Ce qu'on nous demande, c'est toujours nous mettre à genoux face aux seigneurs. Eh bien il y a 2 solutions: soit on accepte de se soumettre, soit on veut se soulever, mais ça c'est un travail qu'il va falloir avoir pour réveiller les esprits. Moi, je dis toujours : mon adversaire, c'est toujours la finance, mais c'est surtout l'indifférence. Et comment on fait pour sortir les gens de la résignation, de la désespérance... parce que s'ils ne viennent pas dans la rue, ce n'est pas parce qu'ils approuvent ça, c'est juste parce qu'ils ne croient pas qu'on peut gagner."SONORE 4 - Xavier Chiarelli, délégué syndical SUD Poste 92 (homme, français, 18 sec) : "Si au lieu d'être divisés dans nos luttes, on luttait tous en même temps, tous en même temps pour descendre dans la rue, qu'il y avait une grève générale, eh bien, on pourrait en réalité non seulement empêcher cette loi de passer, mais même changer tout ce système de merde, où en gros, on n'a jamais eu autant de richesses et pourtant on crève de plus en plus au boulot, on crève de plus en plus, c'est pas possible."///-----------------------------------------------------------DEPÊCHE DE CONTEXTE : Code du travail: plusieurs centaines d'opposants à la réforme rassemblés près de l'AssembléeParis (France) - 27 juin 2017 13:37 - AFP Rassemblement à l'appel des organisations syndicales (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef) pour refuser la dérèglementation du droit du travail - Devant l'esplanade des InvalidesPlusieurs centaines de personnes étaient rassemblées près de l'Assemblée nationale, mardi, jour de rentrée des nouveaux députés, pour contester la réforme du code du travail engagée par le gouvernement, a constaté un journaliste de l'AFP."Arrêtons Toutanmacron", "le Medef ne fera pas la loi", résumaient des pancartes lors de ce rassemblement à l'appel des syndicats CGT-FO-Solidaires-Unef-FSU rejoints par des organisations de gauche telles que le PCF, le NPA ou encore l'organisation altermondialiste Attac.Etaient notamment présents Philippe Martinez, numéro un de la CGT, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et Jean-Luc Mélenchon, chef de file des députés de la France insoumise.En ligne de mire, le projet de réforme du code du travail par ordonnances, qui, selon les syndicats, va poursuivre "le démantèlement du code du travail".Dominique Sultan (CGT), employée de Pôle emploi en Ile-de-France, balayait l'idée d'une réforme créatrice d'emplois, "un argument démago qui vise à tromper les gens".Pour Igor Zamichiei, secrétaire de la fédération PCF de Paris, Emmanuel Macron, comme sa majorité parlementaire, a été élu avec une faible participation qui "ne lui donne pas les coudées franches pour passer en force". Souhaitant "faire monter la mobilisation", il a reconnu que "les conditions ne sont pas les plus favorables".Le projet de loi d'habilitation doit être présenté mercredi en conseil des ministres. Parmi les pistes de réformes évoquées et qui font grincer des dents côté syndicats: la "place centrale" dévolue aux accords d'entreprise, l'extension des contrats de chantier, la fusion des instances représentatives du personnel et la barémisation des dommages et intérêts aux prud'hommes en cas de licenciement abusif.Pour ménager les partenaires sociaux, le gouvernement a initié une longue série de concertations en bilatérale. Sur les 48 réunions prévues, 18 ont déjà eu lieu. Cette semaine et la suivante, les discussions porteront sur la "simplification et le renforcement du dialogue social".ktr-db/cel/kp/az

Notes - Pierre Dharréville, député PCF des Bouches-du-Rhône- Eric Coquerel député LFI de la Seine-Saint-Denis- François Ruffin, député LFI de la Somme- Xavier Chiarelli, délégué syndical SUD Poste 92

Source AFPTV

Format MPEG4

Couleur Couleur

Son Sonore

Version internationale

Liste des matériels

Référence matérielFormat matérielTCinTCout
VID1047688_FR.mp400:00:00:0000:00:00:00
VID1047688_FR_vis.mp4MPEG400:00:00:0000:02:49:00